Bactérie Eceh: premier décès en France

Publié le 03/07/2011

Une femme de 78 ans est morte dans la nuit de vendredi à samedi à Bordeaux, victime de la bacérie Eceh. Hospitalisée en réanimation au CHU de Bordeaux depuis le 24 juin, cette patiente a développé très rapidement une forme sévère de syndrome hémolytique et urémique (SHU), selon l'ARS Aquitaine, qui a annoncé ce décès samedi matin dans un communiqué. Il s'agit du premier décès connu en France consécutif à une infection par E.coli depuis la vague de contaminations qui a débuté mi-juin avec des steaks hachés à Lille où six jeunes patients sont toujours hospitalisés au CHU, dont un garçon de deux ans, toujours dans le coma, selon une porte-parole de l'hôpital. Selon l'ARS Aquitaine, aucun lien n'a pu être établi pour la patiente décédée avec la fréquentation du centre de loisirs de la petite enfance de Bègles, près de Bordeaux, où six malades avaient ingéré des graines germées saupoudrées sur des soupes, le 8 juin lors d'une kermesse. "Les résultats des prélèvements bactériologiques confirment que cette personne n'était pas porteuse de la souche O104" d'E.coli, qui a causé une cinquiantaine de morts en Allemagne, précise encore le communiqué.

L'état de santé des sept patients restant hospitalisés (au CHU de Bordeaux) est "stable", indique encore l’ARS. Dimanche, l'une de ces personnes, une femme de 65 ans, se trouvait toujours dans un état "critique" et son pronostic vital était toujours engagé, tandis que cinq autres personnes étaient toujours hospitalisées dans un état stable, selon l'Agence régionale de santé (ARS). Pour six de ces personnes, les "analyses complètes" ont été reçues et ont confirmé la présence d'une infection à E. Coli, souche O104. Au total, dix personnes ont été hospitalisées à Bordeaux. Deux d'entre elles, admises à l'hôpital militaire Robert-Piqué pour des diarrhées sanglantes, ont pu sortir en fin de semaine dernière.


Source : legeneraliste.fr