Baclofène : 5 semaines de RTU, 600 médecins et 1400 bénéficiaires

Publié le 29/04/2014

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Cinq semaines après la délivrance de la RTU (recommandation temporaire d’utilisation) concernant le baclofène, l’ANSM dresse un premier état des lieux de l’expérience. Selon les chiffres présentés par l’Agence ce matin, 600 médecins auraient franchit le pas à ce jour et se seraient inscrits sur le portail dédié (https://www.rtubaclofene.org) en vue d’une éventuelle prescription. Avec une prescription effective pour un peu plus de la moitié d’entre eux (54%). Côté patients, l’ANSM recense 1400 patients enregistrés -dont près d’un tiers qui ne bénéficiaient d’aucune prescription de baclofène au préalable-, avec une montée en puissance régulière depuis mi Mars.

« Cela démarre donc tranquillement » estime le Dr Florent Perin-Dureau (directeur de la direction des médicaments en neurologie, psychiatrie, antalgie, rhumatologie, pneumologie, ORL, ophtalmologie et stupéfiants). Tout en reconnaissant que ces chiffres restent faibles comparés aux 50 000 à 100 000 patients alcoolo-dépendant utilisateurs de baclofène hors AMM « recensés » en 2012 par la CNAM. Pour le Pr Dominique Maraninchi, directeur général de l’ANSM, l’expérience est « plutôt un succès » dans la mesure où elle montre « que ce type de pratiques peut entrer dans les moeurs ».

A la rentrée, un bilan plus détaillé à 6 mois devrait permettre de mieux cerner le profil des prescripteurs et des patients bénéficiaires de ce dispositif. Accordée le 14 Mars, cette première RTU permet aux praticiens de prescrire du baclofène hors AMM, mais dans un cadre réglementaire, à leurs patients alcoolo-dépendants après échec des autres traitements disponibles.


Source : legeneraliste.fr