Bachelot ne se sent pas fragilisée par les résultats des élections

Publié le 06/10/2010

« Les médecins n’ont pas désavoué le gouvernement » estime la ministre de la Santé dans une interview dans le Figaro de mercredi, dans laquelle la ministre estime qu’entre elle et les médecins libéraux, «dès que l’on aborde les sujets concrets, rien de nous oppose substantiellement.» Invitée à commenter les résultats des élections aux URPS, Roselyne Bachelot appelle à « entamer un dialogue fructueux avec l’ensemble des organisations syndicales ». Cependant, lundi soir, en annonçant les résultats, le ministère de la Santé soulignait dans un communiqué la régression de la CSMF par rapport au scrutin... de 2000, comparaison deux scrutins en arrière qu’elle réservait à son plus grand adversaire. Les relations entre Roselyne Bachelot et la CSMF ne semblent pas prêtes de se réchauffer.


Source : legeneraliste.fr