Bachelot défend son fils et mouche sa Secrétaire d’Etat

Publié le 07/06/2010

« C'est un excellent professionel des relations institutionnelles.» La ministre de la santé Roselyne Bachelot a défendu dimanche sur RTL la nomination de son fils Pierre à l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Pierre Bachelot y est désormais «responsable de plaidoyer de la santé dans toutes les politiques publiques», l'équivalent de l'anglais «Health In All Policies». Réagissant aux suspicions de favoristisme, la ministre s’est défendu de tout népotisme. Selon Mme Bachelot ce profil n’existait pas en interne à l'Inpes. «Quand on est fils de ministre, on n'a droit à aucun passe-droit mais on peut poursuivre sa carrière professionnelle quand on en a les compétences et les mérites», a-t-elle souligné.

Lors de la même émission, Roselyne Bachelot, a refusé d'entrer dans la polémique suscitée par sa secrétaire d'Etat aux Sports, Rama Yade, sur le choix d'un hôtel de luxe pour héberger les Bleus lors du Mondial de football en Afrique du Sud. Et elle a gentiment remise à sa place son adjointe: «Maintenant, allez stop, on est derrière notre équipe, elle en a besoin (...). Il n'est plus temps de faire des polémiques», a déclaré la ministre, rappelant qu'elle se rendrait avec Rama Yade en Afrique du Sud pour soutenir l'équipe de France.


Source : legeneraliste.fr