Avalanches de consignes  Abonné

Publié le 09/04/2010

Après la décision de la Cour de cassation, il va quand même falloir que les pouvoirs publics réagissent. Et vite. Car la pression monte de plus en plus dans les rangs des médecins libéraux. On vient d’en avoir une nouvelle illustration lors de cette journée de fermeture des cabinets. Pour la deuxième fois en moins d’un mois, les généralistes ont semblé suivre massivement le mouvement. A partir de lundi, la grogne devrait s’étendre encore davantage, puisque la CSMF, jusque-là en retrait, se lance à son tour dans la guérilla tarifaire. Mais pour son propre compte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte