Courrier des lecteurs

Aux étudiants en médecine...

Publié le 22/06/2018

À quoi sert-il de faire de si longues études avec un concours de PACES complètement débile ? C’est un peu comme si un jeune était en CAP de cuisine et qu’on lui apprenait à poser des ardoises !

La consultation des sages-femmes va passer à 25 euros !

Inutile donc de faire près de dix ans d’études. Il suffit d'en faire cinq et vous pourrez :

- Suivre des grossesses et même faire des échographies ; il faudra seulement demander aux médecins de famille de faire les arrêts de travail (il faut bien qu’on serve à quelque chose !). Personnellement, je refuse (faut pas exagérer !)

- Suivre les bébés

- Les vacciner.

- Faire la rééducation (à quoi servent les spécialistes de la rééducation que sont les kinés ?!)

- Vacciner les parents et pourquoi pas les frères et sœurs, les grands-parents, les cousins les voisins…

- Prescrire la pilule !

- Prescrire et poser les stérilets !

- Prescrire et poser les implants (les enlever est plus difficile et il faut aller, bien sûr, à l’hôpital !)

- Faire les frottis, vacciner contre le papilomavirus !

- Suivre les femmes ménopausées !

Etc. Il va donc nous rester les rhinopharyngites, le cholestérol… La dépression il faudra aller voir la sage-femme puis l’ostéopathe bien sûr ! Il vous restera aussi les gardes bien sûr. Je suis un vieux médecin, faisant beaucoup de gynécologie, et suis aussi MSU. Je ne comprends pas cette dérive et je vous plains les jeunes médecins si vous ne réagissez pas.

Que fait l’Ordre ? Je connais même des femmes médecins qui font suivre leur grossesse par des sages-femmes ! C’est bien sûr leur choix mais il faut bien se dire que ces sages-femmes ne vont pas hésiter à faire circuler l’information qu’elles suivent des femmes médecins. Mon épouse n’a jamais vu de sage-femme avant l’accouchement et mes enfants n’ont jamais vu de pédiatres non plus.

Donc, les jeunes, n’hésitez pas et choisissez de faire des études plus courtes.

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Benoit Tanguy, Languidic (Morbihan)

Source : Le Généraliste: 2840