Autisme: Luc Montagnier croit à la «piste microbienne»

Publié le 21/03/2012

Le professeur Luc Montagnier, a développé l’intérêt de «la piste microbienne» de l'autisme devant l'Académie de médecine. «On compte chaque année en France 5.000 nouveaux cas d'autisme ou de troubles apparentés», a-t-il dit notant le caractère «multifactoriel» de ce syndrome des troubles de la communication. Pour le prix Nobel de Médecine, c'est «une véritable épidémie» que les facteurs de prédisposition génétique ne peuvent à eux seuls expliquer. Il est donc «logique de s'intéresser à des facteurs environnementaux nouveaux». En particulier, aux pesticides, a-t-il poursuivi en évoquant aussi une exposition accrue aux «radiations électromagnétiques non ionisantes». Facteurs environnementaux et génétiques participeraient, selon lui, à un phénomène de «stress oxydatif» susceptible de provoquer des «modifications neuronales» et un dysfonctionnement immunitaire. Les enfants autistes souffriraient ainsi d'infections chroniques. Le Pr Montagnier a fait état de «55% d'amélioration rapide» obtenus avec des cures d'antibiotiques sur 97 autistes. Même s’il juge important de confirmer ces résultats par des essais contrôlés, il estime néanmoins «spectaculaires» ces résultats, après la projection de vidéos montrant les progrès d'enfants traités qui se sont mis à parler et à pouvoir aller à l'école.


Source : legeneraliste.fr