Au ministère de la Santé, on ne remplace pas les fonctionnaires qui partent

Publié le 28/06/2011

La règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux a été pratiquement respectée en 2010 (48,4% selon le rapport du député Gilles Carrez. Cent mille fonctionnaires sont ainsi partis sur la période 2009-2011. En 2012, 30.401 suppressions de poste sont prévues. Le document qu’à rédigé le rapporteur général de la commission des finances de l’Assemblée Natiuonale pointe toutefois «des différences entre ministères assez surprenantes». Le taux de remplacement varie ainsi de plus de 100% de partants non remplacés aux ministère des Affaires étrangères et de la Santé à 21% à la Culture et 23% dans les services du Premier ministre. Le rapport Carrez montre que l’économie budgétaire est limitée pour l’Etat, du fait notamment des primes versées aux agents restants. Et il s'étonne que paradoxalement, les ministères pour lesquels la règle de non remplacement a été la plus stricte (Santé, Affaires étrangères ou Agriculture), sont aussi ceux pour lesquels les mesures catégorielles bénéficiant aux agents restants ont été les plus faibles.


Source : legeneraliste.fr