Éditorial

Au-delà du choc  Abonné

Publié le 16/01/2015

Crédit photo : ©PHANIE

Il y aura donc un avant et un après janvier 2015. C’est évident pour tout le monde, vu l’effarante sauvagerie des événements de la semaine passée et l’incroyable sursaut de citoyenneté du week-end dernier. La France, qu’on disait en dépression nerveuse collective, se trouve en état post-traumatique, mais elle se tient debout et en marche. On pourrait disserter longuement sur les paradoxes de la situation actuelle. Ils sont nombreux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte