Attention à l’encre des tatouages

Publié le 23/08/2012

Dans l’édition du 22 août 2012 du New England Journal of Medicine, l’équipe de Pamela M. LeBlanc signale le risque d’infection à mycobacterium secondaire à l’encre injectée lors des tatouages. Le problème est loin d’être anecdotique puisqu’aux Etats-Unis, le pourcentage de personnes tatouées est passé de 14 % à 21 % de 2008 à 2012. Malgré un encadrement des pratiques au niveau de l’hygiène, une épidémie d’infection à mycobacterium a posé la question d’un renforcement de la prévention aussi bien à l’échelle des magasins de tatouage que du public.

En Janvier 2012, le système de surveillance Medwatch a identifié à New York une série de cas d’infections qui se sont manifestées sous forme de papules au sein du dessin tatoué à l’encre grise. La FDA et le Center for Disease Control ont étendu leur investigation et ont retrouvé d’autres cas similaires impliquant plusieurs marques d’encre et différents types de mycobacterium (chelonae, fortuitum et abscessus). Reste que les symptômes sont difficiles à distinguer d’une allergie ou d’une infection à staphylocoque. Une fois le diagnostic posé, le traitement antibiotique à base de macrolide est efficace.


Source : legeneraliste.fr