L’avis du Pr Patrick Vexiau

Attention au risque de dénutrition sous incrétines  Abonné

Publié le 11/03/2011

Crédit photo : ©DR

« Sous incrétines, les effets sur la prise alimentaire et sur le poids sont très variables d’un patient à l’autre. En caricaturant, la moyenne d’effet pondéral est une perte de 3à 4 kg comparé à un traitement de référence, un peu plus si l’on compare aux thérapeutiques hypoglycémiantes qui font gagner 3-5 kg en moyenne. Mais l’amplitude de variation pondérale peut s’avérer considérable, certains patients pouvant maigrir de 20 kg.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte