ASV : vers un début de compromis

Publié le 19/05/2011

Une nouvelle réunion entre l’État, la CARMF, l’Assurance-maladie et les syndicats de médecins libéraux s’est tenue jeudi après-midi sous l’égide du ministère de la Santé. La sauvegarde du troisième pilier de la pension des médecins est désormais complètement acquise, la fermeture du régime avec conservation des droits acquis aurait de toute façon coûter beaucoup trop cher. De même, la hausse des cotisations (de l’ordre d’une centaine d’euros par mois, déductible des impôts, pour un généraliste de secteur 1) et l’érosion des pensions (dans une proportion non encore définie car sans doute progressive) semblent également désormais inéluctables. En revanche, les discussions ont été beaucoup plus âpres sur le recul de l’âge de la retraite à 67 ans pour le régime ASV, comme il l’est déjà pour le régime de base. « Nous nous résignons à faire des efforts sur les deux premiers paramètres, mais il me semble très difficile de bouger le troisième » a résumé Claude Leicher, le président de MG France, à l’issue de cette réunion.


Source : legeneraliste.fr