ASCO : trois essais cliniques prometteurs dans le mélanome

Publié le 02/06/2013

Plusieurs études prometteuses de traitement du mélanome par immunothérapie ont été présentées à la conférence annuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) à Chicago, qui avait déjà ouverte des pistes l’an passé. Un essai clinique de phase 2 avec 245 patients atteints d'un mélanome métastasé a montré que l'anticorps ipilumumab commercialisé sous le nom de Yervoy par le laboratoire Bristol-Myers Squibb, combiné à la Leukine de la firme Genzyme, qui stimule le système immunitaire, réduisait de 35% le risque de décès par rapport aux malades ne prenant que le Yernoy. Plus des deux tiers des participants traités avec la combinaison Yervoy-Leukine étaient encore en vie un an après contre la moitié dans le groupe témoin. Le Yervoy active une protéine (CTLA-4) qui dope l'activité des lymphocites T. Une autre étude clinique de phase 1 sur 107 patients dont le mélanome avancé s'aggravait a montré que le nivolumab, un anticorps stimulant le système immunitaire développé par le groupe pharmaceutique américain Bristol-Myers Squibb, a permis une réduction de 30% de la tumeur chez 31% des participants. Les chances de survie à deux ans sont estimées à 43%, ont indiqué les chercheurs en présentant l'essai clinique. Enfin, une troisième étude clinique présentée samedi redonne également espoir aux malades souffrant d'un mélanome de l'oeil, cancer très rare et pour lequel aucun traitement n'était jusqu'alors efficace. Un essai clinique de phase 2 avec 98 malades a montré que le Temodar (selumetinib), du laboratoire britannique Astrazeneca, qui neutralise une protéine jouant un rôle clé dans la prolifération des cellules cancéreuses, a réduit la tumeur de 50% chez les personnes traitées et a doublé la durée durant laquelle le cancer était contrôlé.


Source : legeneraliste.fr