Antennes relais : pas de panique, selon l’Académie

Publié le 09/01/2013

L'Académie de médecine a mis en garde contre l'utilisation abusive du principe de précaution concernant une éventuelle limitation de la puissance des antennes relais de téléphonie mobile, dont la nocivité n'a selon elle, pas été confirmée. Une proposition de loi avait, en effet, été déposée le 1er octobre dernier par le député Jean-David Ciot (PS) pour abaisser le seuil maximal d'exposition aux ondes électromagnétiques. L’Académie soutient notamment que diverses expertises, dont un rapport publié en 2009 par l'Agence française de sécurité sanitaire environnementale et au travail (Afsset) sur les radiofréquences, ont confirmé « l'absence de risque des antennes relais ». Seuls les portables et non les antennes relais ont jusqu'à présent été classés comme des « cancérogènes possibles » par le Centre International de recherche sur le cancer (CIRC).


Source : legeneraliste.fr