Anonymat et gratuité des dons de sperme en débat pour les 40 ans des Cecos

Publié le 14/09/2013

Les Cecos ont organisé jeudi et vendredi un colloque à Paris pour le 40e anniversaire des banques de sperme et d'ovules. Depuis la naissance en 1973 de la première banque de sperme, plus de 50.000 enfants sont nés grâce à des dons collectés auprès de 11.000 donneurs selon le principe infrangible de la gratuité et de l'anonymat. Le don de sperme doit-il rester anonyme comme le souhaite une majorité de donneurs et de couples receveurs ou bien faut-il permettre à l'enfant issu d'un don de connaître un jour son père biologique ? Le débat qui anime depuis quelques années l'univers de "l'insémination artificielle avec donneurs" (IAD), a occupé une place centrale au colloque. Comme le résume Jean-François Guérin, Président de la Commission d'éthique de la fédération des Cecos, "au début des Cecos il n' y avait pas de remise en cause du principe de l'anonymat. Mais depuis les années 2000, les débats ont été nombreux et passionnés sur cette question". Autre question en discussion : le principe de la gratuité qui, dans l’ensemble n’est pas fondamentalement remis en cause, même si certains aujourd'hui suggèrent une rémunération pour booster des dons en chute libre (-24% en 2011).


Source : legeneraliste.fr