Anciens versus nouveaux critères  Abonné

Publié le 15/10/2010

Le dépistage - en deux temps - repose sur des tests de charge orale en glucose (HGPO), à commencer par le test d'O'Sullivan, consistant à doser la glycémie une heure après ingestion de 50 g de glucose, que la femme soit à jeun ou non. Le dépistage est considéré comme positif si la glycémie est supérieure à 1,30 g/l (7,2 mmol). Dans ce cas, il est suivi d’un test dit diagnostique (HGPO 100 g) qui confirme ou non la réalité du diabète gestationnel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte