Anaphylaxie alimentaire induite par l’effort : quand le sport révèle l’allergie  Abonné

Publié le 21/05/2010
Une petite barre de céréale avant le sport… Anodin pour la plupart d’entre nous, ce geste peut dans certains cas, être à l’origine d’une authentique anaphylaxie alimentaire induite par l’effort (AAIE).

Décrite pour la première fois en 1983 par Kidd et al., l’AAIE est une forme méconnue d’allergie alimentaire qui survient au cours d’un effort physique précédé de l’ingestion d’un aliment particulier. Elle répond à des critères bien précis : la consommation de l’aliment sans effort est bien tolérée et l’exercice non précédé de l’ingestion de l’aliment impliqué est également bien supporté? ; en revanche l’ingestion de l’aliment suivi d’un effort entraîne l’apparition des symptômes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte