AMM européenne pour Praluent  Abonné

Publié le 23/10/2015

L’alirocumab (Praluent®, laboratoires Sanofi et Regeneron) vient d’obtenir une AMM pour le traitement de l’hypercholestérolémie primitive (familiale hétérozygote et non familiale) ou de la dyslipidémie mixte de l’adulte en complément à un régime alimentaire ; soit en sus d’une statine chez les patients mal contrôlés, soit en monothérapie ou en association à d’autres hypolipémiants chez des patients intolérants ou présentant une contreindication aux statines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte