Amiante : Taubira confirme la mutation de la juge Bertella-Geffroy

Publié le 19/03/2013

Comme on pouvait s’y attendre après l’avis du Conseil Supérieur de la Magistrature en ce sens la semaine dernière, Christiane Taubira a décidé lundi de décharger la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy de ses fonctions au pôle santé du tribunal de grande instance (TGI) de Paris, où elle était devenue la magistrate emblématique du dossier de l'amiante. La ministre de la Justice a indiqué avoir transmis un projet de décret pour officialiser sa décision. Toutefois, précise-t-elle, Christiane Taubira «tient à ce que le changement de fonctions» de la juge «n’ait aucune incidence sur la conduite des dossiers de santé publique» dont elle était chargée. La ministre a donc pris "les dispositions nécessaires" pour que deux juges d’instruction et des "assistants spécialisés" soient affectés au TGI de Paris" pour prendre en charge ces dossiers. «Le fait que la juge soit déchargée de ses fonctions sans qu'on ait organisé sa transition est un dysfonctionnement de l'institution judiciaire, qui se traduira par un retard supplémentaire qu'on peut évaluer à un an», a réagi Michel Parigot, vice-président de l'association nationale des victimes de l'amiante (Andeva). Marie-Odile Bertella-Geffroy, qui a aussi instruit une partie de l'affaire du sang contaminé à partir de 1994 et conduit l'enquête sur l'hormone de croissance a décidé d'attaquer cette décision devant le Conseil d'Etat. Sa possible mutation avait pris un tour politique avec la mise en examen en novembre par la juge de Martine Aubry dans le cadre de l'enquête sur l'exposition à l'amiante de travailleurs de l'usine Ferodo-Valeo de Condé-sur-Noireau (Calvados).


Source : legeneraliste.fr