Amiante : le médiateur de la République exige une meilleure prise en charge

Publié le 08/11/2010

Le médiateur de la République Jean-Paul Delevoye a insisté lundi sur l'urgence à réformer le système actuel de préretraite des travailleurs victimes de l'amiante, qu'il juge inéquitable, déplorant une « continuelle absence de volonté politique » sur cette question. Pour les salariés qui ont été exposés à l'amiante, il existe une allocation de cessation anticipée d’activité (Acaata) qui permet une préretraite dans certains secteurs. Dans le cadre de la loi sur la réforme des retraites, ces salariés pourront continuer à prendre leur retraite à partir de 60 ans et bénéficier de la pension de retraite. Mais « les travailleurs victimes de l’amiante subissent toujours une protection très inégalitaire suivant leurs régimes » insiste le médiateur de la République dans un communiqué.


Source : legeneraliste.fr