Amiante : la justice renonce à poursuivre Martine Aubry

Publié le 17/05/2013

Neuf personnes, dont Martine Aubry, poursuivies dans l'enquête sur l'exposition à l'amiante des salariés de l'usine Ferodo-Valeo de Condé-sur-Noireau (Calvados) ont obtenu l'annulation de leur mise en examen vendredi. L’ancienne ministre était mise en cause pour ses activités antérieures de haut fonctionnaire au mlinistère du travail entre 1984 et 1987 s'est félicitée vendredi que la cour d'appel de Paris ait annulé sa mise en examen pour homicides et blessures involontaires : "La justice reconnaît aujourd'hui qu'aucune faute ni négligence ne peut m'être imputée dans le drame de l'amiante, comme je n'ai cessé de la dire depuis le premier jour", a-t-elle souligné dans un communiqué. Pour sa part, l'Association nationale des victimes de l'amiante (Andeva) va se pourvoir en cassation contre l'annulation des mises en examen.


Source : legeneraliste.fr