MEDEC 2010- Psychiatrie

Améliorer les conditions du sevrage alcoolique  Abonné

Publié le 19/03/2010
Les modalités du sevrage alcoolique continuent d’évoluer. Le point sur les données les plus récentes.

La consommation excessive chronique d’alcool concerne 11 % des hommes et 2 % des femmes (1). Des données récentes d’une équipe française de Poitiers, basées sur un modèle animal, viennent éclairer la nécessité d’une prise en charge différente de l’addiction à l’alcool. Cette étude montre que des conditions environnementales riches et stimulantes facilitent le sevrage et jouent un rôle majeur dans le traitement de la dépendance aux drogues en améliorant la prévention de la rechute au décours de ce sevrage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte