Asthme

Améliorer le contrôle  Abonné

Publié le 15/05/2009
L’asthme aigu grave n’est pas réservé aux patients les plus sévères. Il faut éduquer et obtenir un bon niveau de contrôle de l’asthme de tous les malades et savoir repérer les patients à risque pour une plus grande vigilance.

Crédit photo : ©BSIP/B. BOISSONNET

L’asthme aigu grave, la principale complication de l’asthme est définie par un débit expiratoire de pointe inférieur à 30 % de sa valeur théorique et une crise inhabituellement intense et résistante. Elle peut mettre en jeu le pronostic vital du patient. Tous les stades de la maladie sont concernés, un asthme léger ou intermittent peut se dégrader de façon aiguë. Dans plus de 80 % des cas, la complication est une crise de dégradation progressive : aggravation sur deux jours (notamment à l’occasion d’un syndrome grippal). Moins fréquente mais plus grave, la crise peut être ?suraiguë?.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte