AME: Le CNS propose d’étendre la CMU aux étrangers

Publié le 09/11/2010

«S’ils souhaitent réformer l’AME», les pouvoirs publics doivent «l’intégrer pleinement dans le dispositif de couverture maladie universelle (CMU).» Selon le Conseil National du Sida (CNS), cela «réaffirmerait avec force le principe fondamental de solidarité de la politique française d’accès aux soins pour tous».Le conseil national du Sida demande que les étrangers bénéficient de la CMU. Après les associations caritatives, le Conseil national du sida (CNS) sest 'insurgé à son tour contre le droit d'entrée de 30 euros par an voté par les députés la semaine passée pour bénéficier de l'Aide médicale d'Etat, estimant que cela va «éloigner encore davantage» les populations démunies de l’offre de soins. Le CNS déplore que l'adoption de ces mesures, intervienne «dans un contexte général de remise en cause de l'accès aux soins pour les étrangers en France». Et il relève que «les étrangers bénéficiaires sont, dans de nombreux cas, atteints de pathologies lourdes comme le VIH/sida, les hépatites ou la tuberculose qui nécessitent une prise en charge précoce et continue». Selon le CNS, les mesures envisagées vont «éloigner encore davantage ces populations aux ressources financières très faibles de l’offre de soins, retarder leur prise en charge (consultation et achat de médicaments) et en augmenter mécaniquement le coût en raison des complications». En outre «elles vont rendre bien plus difficile la mise en oeuvre et la délivrance d’actions de prévention, en particulier du VIH/sida et d’autres maladies transmissibles».


Source : legeneraliste.fr