Alzheimer: une technique d’imagerie pour affiner le diagnostic

Publié le 19/01/2011

Une technique d'imagerie moléculaire détecte un biomarqueur lié à la maladie d'Alzheimer ouvrant potentiellement la voie à de meilleurs diagnostic et traitement, selon les résultats d'un essai clinique publiés mardi dans le JAMA. Ces chercheurs menés par le Dr Christopher Clarck, de la firme Avid Radiopharmaceuticals, filiale du laboratoire américain Eli Lilly, ont testé un agent, le Florbetapit F 18, qui permet de détecter dans le cerveau une protéine, bêta-amyloïde, liée à Alzheimer, avec un scanner positron. L'accumulation de cette protéine, observée dans le cerveau lors d'autopsie, est suspectée de jouer un rôle important dans cette maladie en formant des plaques dans les régions corticales qui finissent par détruire les neurones, entraînant une dégénérescence cérébrale irréversible. Le Florbetapir F18 se fixe et "éclaire" les dépôts de bêta-amyloïde permettant au scanner de les détecter. L'essai clinique a été mené avec 35 patients âgés à un stade avancé d'Alzheimer. Les résultats du test ont été vérifiés par autopsie juste après le décès de ces malades et ont été exactes dans 96% des cas.


Source : legeneraliste.fr