Alzheimer : et si la maladie reculait...

Publié le 19/07/2013

La fréquence de la maladie d'Alzheimer pourrait être bien moindre que prévu, selon une étude britannique, publiée mardi dans "The Lancet". Les chercheurs anglais ont établi que le pourcentage des personnes de 65 ans et plus atteintes d'Alzheimer au Royaume-Uni aurait baissé de près de 25 % en l'espace de 20 ans, passant de 8,3 % à 6,5 %, parès avoir comparé deux groupes de quelque 7 000 personnes tirées au sort dans les mêmes régions d'Angleterre et du pays de Galles, le premier au début des années 1990 et le second entre 2008 et 2011. Selon les auteurs, la baisse du nombre des malades pourrait s'expliquer par une meilleure prévention et un traitement plus précoce des maladies cardiovasculaires, ainsi qu'une hausse sensible du niveau d'éducation au cours des 20 dernières années. Cette nouvelle étonnante va complètement à l'encontre des inquiétantes projections actuelles. D’ailleurs, la maladie pourrait également être combattue en retardant l'âge de la retraite, selon une étude réalisée par l'Inserm, dont les résultats préliminaires ont été présentés cette semaine à Boston lors de la Conférence internationale de l'Association Alzheimer. Selon cette étude portant sur 429 000 personnes cotisant au RSI, chaque année supplémentaire travaillée après l'âge de 60 ans réduirait d'environ 3 % le risque d'être atteint de la maladie d'Alzheimer. Illustration du vieil addage selon lequel, le travail... c’est la santé !


Source : legeneraliste.fr