Votre regard sur la maladie

Alzheimer : Des malades pas comme les autres Abonné

Publié le 10/04/2009
Alzheimer : Des malades pas comme les autres


©VOISIN/PHANIE

Un an après le lancement du Plan 2008-2012, la maladie d’Alzheimer continue de faire peur. Dans le grand public, ou pour les familles, le diagnostic rime avec absence de perspectives. Et une récente étude de l’INPES montre que les généralistes aussi se sentent démunis. Avec ces patients, le colloque singulier n’est plus du tout le même, le diagnostic pas toujours évident. Et d’ailleurs, à quoi bon assèner un si funeste verdict, semblent penser certains praticiens...

Anxiété, impuissance ou déni : la maladie d’Alzheimer peut parfois provoquer, dans un premier temps, chez les généralistes un éventail de réactions assez similaire à celles des malades eux-mêmes et de leurs proches à qui on vient d’annoncer le diagnostic. C’est ce qui ressort d’une enquête inédite réalisée par IPSOS santé pour le compte de l’INPES (Institut national pour la prévention et l’éducation à la santé). « On voit un corps qu’on connaît, mais ce n’est plus la personne », dit ainsi un médecin avec des mots assez semblables à ceux employés par les proches. Ainsi, d’après les auteurs de…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte