Alerte  Abonné

Publié le 23/01/2009

Les urgences hypertensives réelles, telles que définies par les recommandations européennes :

Encéphalopathies hypertensive (exceptionnelle)

IVG hypertensive

HTA avec IDM, angor instable, dissection aortique

HTA sévère lors d'une hémorragie méningée ou d'un AVC

Crise de phéochromocytome

HTA peri-opératoire

Pré-éclampsie sévère ou éclampsie

Par ailleurs la survenue d'urgences hypertensives liées à l'usage de stupéfiants (LSD, cocaïne, ecstasy) est de plus en plus fréquente.


Source : Le Généraliste: 2474