Un film, des médecins

Agnès de dieu

Publié le 12/07/2010
Pas d’exclusive dans ce blog où l’on évoquera aussi bien les chefs-d’œuvre immortels du 7e Art que des nanars navrants d’où ne sortent pas grandis la médecine et les médecins. La preuve avec « Agnès de Dieu » de Norman Jewison. Comme aurait pu le dire Federico Fellini: « Et le navet va ».

Fiche technique

Année de sortie : 1985

Réalisateur : Norman Jewison

Interprètes : Jane Fonda (Dr Marcha Livingstone), Anne Bancroft (la mère supérieure), Meg Tilly (Agnès)

Producteur : Columbia

Musique : Georges Delerue

Scope couleurs : 99 minutes

L’histoire

Par une froide nuit d'hiver dans un couvent canadien. La jeune novice Agnès baigne dans son sang. Dans une corbeille à papier, la mère supérieure découvre un nouveau-né étranglé... l’analyse psychiatrique d’Agnès est confiée au Dr Marcha Livingstone . Celle-ci, persuadée de l’innocence d’Agnès , va devoir affronter la mère supérieure…

Notre avis

Un metteur en scène à la filmographie honorable, Norman Jewison (Larry le liquidateur, Eclair de lune, Justice pour tous, Rollerball, Un violon sur le toit...). Un duo d’actrices de haute volée : Jane Fonda et Anne Bancroft. Ce qui aurait pu être un bon cru tourne rapidement au vinaigre, tant ce huis-clos monacal qui veut opposer la foi à la raison est pavé de clichés sur les traumatismes de l’enfance, l’avortement , le rejet de la famille. Jewison et les acteurs font leur boulot mais à l’arrivée, ça ne vaut pas un pet…de nonne.

En DVD

Edité par Columbia.


Source : legeneraliste.fr