Dépression

Agir en profondeur via une action de resynchronisation  Abonné

Publié le 04/02/2011

L’agomélatine (Valdoxan) représente une nouvelle étape dans le traitement de la dépression car il s’agit du premier antidépresseur à agir directement sur l’horloge biologique, qui est toujours desynchronisée chez les patients déprimés. La restauration des rythmes peut être potentialisée par une psychothérapie de resynchronisation.

L’aggravation de la douleur mentale de la personne déprimée le matin est bien connue, de même que le ralentissement psychomoteur, la rumination et la fatigabilité. « Les rythmes circadiens sont génétiques. L’insomnie est parfois le premier signe d’une récidive dépressive, et les insomniaques ont un risque dix fois supérieur aux autres de développer un état dépressif », indique le Pr Jean-Marie Vanelle (Nantes). Disponible depuis quelques mois, Valdoxan est le premier antidépresseur capable de réguler les rythmes circadiens, en agissant sur les récepteurs MT1, MT2 et 5HT2c. La posologie est d…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte