Affaire Hazout : le Cnom lâche l’Ordre de Paris

Publié le 06/02/2014

Après la mise en cause du conseil de l’Ordre de Paris dans le procès du Docteur Hazout accusé d’agressions sexuelles, l’Ordre National des médecins n’a pas tardé à prendre position. Dans un communiqué, le Cnom exprime son soutien aux victimes présumées et "dénonce sans réserve ces pratiques qui, si elles sont confirmées par la justice, devront être sanctionnées tout comme l’Ordre l’a fait en radiant ce médecin du Tableau en 2013 suite à la plainte du Conseil départemental de Paris."

Pour autant, le Cnom se démarque de l’Ordre de Paris, du moins celui en pleine tourmente d’il y a quelques années, en pointant " un manquement évident du Conseil départemental de l’Ordre des médecins de la ville de Paris, antérieur à 2007, n’ayant pas procédé à un transfert de plainte." A l’époque, des dysfonctionnements avaient conduit en 2007 à la dissolution de ce conseil de l’ordre départemental.


Source : legeneraliste.fr