Affaire "Bonnemaison" : un possible 9ème cas  Abonné

Publié le 25/11/2011

Le Dr Nicolas Bonnemaison, médecin urgentiste à l'hôpital de Bayonne, soupçonné d’euthanasie active sur huit patients, a été « suspendu » par Xavier Bertrand. Cette décision faite suite aux conclusions du rapport de l’Igas qui indiquait que l’un des dix-neuf dossiers de patients décédés -un possible 9ème cas d’euthanasie- qui avaient été pris en charge par le médecin « comportait explicitement la mention d'une administration de curare au patient, en dehors des indications habituelles ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte