Ados suicidaires, les signes qui doivent donner l’alerte  Abonné

Publié le 28/06/2019

En matière de suicide, l’adolescence est une période à risque, comme l’a rappelé le Dr Renaud de Tournemire (pédopsychiatre, CHI de Poissy/Saint-Germain-en-Laye), lors du congrès. L’enquête Escapad menée en 2017 sur les adolescents de 17 ans en France montre une prévalence des pensées suicidaires chez les filles de 14,8 % et de 8,2 % chez les garçons. Les tentatives sont respectivement de 4,3 % et de 1,5 % pour chaque sexe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte