Congrès de l'AFU 2015

Adénome prostatique, que reste-t-il à la chirurgie ?  Abonné

Par
Hélène Joubert -
Publié le 11/12/2015
Laser, embolisation, toxine botulique… De nombreuses approches ont été développées pour traiter l’HBP. Les lasers - qui ont tenu la vedette lors du congrès de l’AFU 2015 - semblent les plus convaincants, y compris pour les adénomes volumineux où ils concurrencent de plus en plus la chirurgie classique.
laser

laser
Crédit photo : GARO/PHANIE

Si l’on ne connaît pas de façon formelle la prévalence des adénomes prostatiques (AP) volumineux (défini par un volume > 80 g), celle-ci est néanmoins en forte augmentation du fait d’une parfaite corrélation entre volume prostatique et syndrome métabolique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte