Adénome de prostate: les données d’Observapur 2006 *  Abonné

Publié le 04/12/2009

Les médecins généralistes initient le traitement dans 81% des cas, les urologues dans 10% des cas. Celui-ci est médical dans 94% des cas et chirurgical dans 5% des cas.

La monothérapie est prescrite en première intention dans 91% des cas ; les changements de classe thérapeutique à 1 an seraient le reflet d’une expression différente du besoin de changement par le patient. Selon les classes :

- alpha-bloquants : 60% prescrits par le généraliste, 67% par l’urologue (changement de classe à un an : 2,57 %);

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte