Addiction sexuée  Abonné

Publié le 20/03/2009

Crédit photo : ©VOISIN/PHANIE

Epidémiologie « Pour toutes les substances, pour tous les groupes d’âge, pour tous les indicateurs, les femmes consomment moins que les hommes », remarque France Lert (directrice de recherche, Inserm U 687) dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire n°10-11. Chez les adolescents, la différence n’est pas flagrante, mixité oblige. Mais, sur le plan social, la situation est plus contrastée : « Chez les hommes, plus le statut social est bas, plus la consommation augmente alors que c’est l’inverse chez les femmes ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte