Addiction et antiparkinsonien : un livret pour les patients  Abonné

Publié le 15/04/2011

Le hasard fait bien les choses. Alors que les troubles addictifs induits par certains antiparkinsoniens viennent de défrayer la chronique suite au procès gagné par un patient parkinsonien victime d’hyperactivité sexuelle sous traitement, l’Afssaps publie un livret d’information grand public sur les risques associés aux agonistes dopaminergiques. Diffusé à l’occasion de la Journée mondiale de la maladie de parkinson, ce document met l’accent sur les troubles du comportement (dépendance aux jeux, comportements répétitifs, achats compulsifs, hypersexualité) induits par ces médicaments.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte