Ostéoporose

ACLASTA garde un bénéfice à six ans  Abonné

Publié le 04/03/2011
Les résultats à long terme de l’essai Horizon suggèrent que les patients à haut risque de fracture vertébrale ont tout intérêt à poursuivre le traitement.

Il reste encore des incertitudes sur la persistance de l’intérêt des biphosphonates au-delà de cinq ans. L’extension de l’étude HORIZON-PFT avec ACLASTA (acide zolédronique) donne des éléments de réponse. Un total de 1 233 femmes sous Aclasta pendant les trois ans de l’étude ont été randomisées soit vers la poursuite du traitement pendant trois autres années soit vers un placebo.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte