Accueil santé Béziers : la précarité au cœur  Abonné

Publié le 09/12/2011

Quand un médecin accepte de donner de son temps précieux pour soigner les exclus, les sans domicile fixe, les immigrés en situation irrégulière, le lien entre social et médical devient ultra-ténu. Nicolas Breton a été, il y a une vingtaine d’années, l’un des fondateurs de l’association ACS (Accueil santé Béziers). Médecin généraliste, il souhaitait avec d’autres, permettre la resocialisation des personnes en situation de précarité. La prise en charge médicale de ces personnes étant une des pierres de l’édifice de la resocialisation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte