Handicapés

Accessibilité, ce qui est sûr et ce qui reste à négocier  Abonné

Publié le 07/03/2014

Après l’arbitrage rendu la semaine dernière, les médecins ont obtenu un délai de grâce pour rendre accessible leurs cabinets aux handicapés. Mais des zones d’ombres demeurent, soulignées par Michel Chassang, le président de l’UNAPL.

Crédit photo : GARO/PHANIE

Les médecins auront finalement jusqu’en 2018 – au lieu de 2015 – pour rendre accessibles leurs cabinets. Certaines propositions formulées par Michel Chassang (photo) , lors des concertations avec les pouvoirs publics, ont été retenues. Cependant, « la vigilance est plus que de rigueur », affirme le président de l’Union nationale des professions libérales (UNAPL).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte