Accès aux soins des migrants : des médecins s'alarment  Abonné

Par
Publié le 15/11/2019
Plusieurs syndicats ainsi que l’Ordre des médecins s’opposent au durcissement des règles d’accès à la couverture maladie des demandeurs d’asile et des sans-papiers.

La politique migratoire est au centre des débats parlementaires cet automne. L’accès à la couverture santé de base (PUMa) était ainsi débattu à l’Assemblée nationale la semaine passée. Un délai de carence de trois mois pour accéder à la PUMa pour les demandeurs d’asile (hors soins urgents) a été approuvé par les députés (l’amendement a récolté 50 voix contre 14).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte