Accalmie aux urgences de Roubaix

Publié le 06/03/2013

Après Grenoble le mois dernier, la crise aux urgences de Roubaix semble elle aussi en voie de résolution. Mardi soir une réunion a eu lieu à l’ARS de Lille entre les urgentistes de l'hôpital de Roubaix (Nord) et la direction. Entamées vers 18H00, les négociations se sont terminées vers 23H30. Deux postes supplémentaires sur les cinq demandés ont été accordés aux médecins. Les 18 médecins urgentistes du CH de Roubaix avaient lancé à leur direction un ultimatum le 21 février, menaçant de démissionner collectivement, après que leur chef de service depuis 30 ans, Marie-Anne Babé, eut annoncé sa démission, ayant réclamé en vain une hausse des effectifs. Ils menaçaient de démissionner collectivement. L'hôpital a garanti «deux recrutements pour lever la pénibilité actuelle (...) qui permettra d'alléger la charge des médecins urgentistes», a expliqué la directrice du centre hospitalier de Roubaix Marie-Christine Paul. Par ailleurs une réflexion est engagée «sur le besoin, reconnu, d'une garde supplémentaire notamment le week-end et les conditions pour pouvoir monter cette garde», a-t-elle ajouté.Un nouveau rendez-vous a été fixé au 30 juin pour la finalisation de l'accord. «On va communiquer avec l'ensemble de l'équipe. A priori on va reporter notre démission et on verra ce que ça donne le 30 juin. Si l'ensemble de l'équipe n'est pas d'accord il y aura peut-être des démissions personnelles», a déclaré le Dr Antoine Depelchin, porte-parole des urgentistes, après la réunion. Le Dr Babé, également présente lors des négociations, a maintenu son intention de quitter la tête du service.


Source : legeneraliste.fr