70 %  Abonné

Publié le 05/02/2010

C’est le pourcentage des patients souffrant de rhinite allergique qui ne constatent aucune amélioration sous traitement selon le Comité Français d’Observation des allergies. Selon le Pr Alain Didier (Hôpital Larrey, Toulouse), la rhinite est une pathologie très hétérogène et la prise en charge souffre d’une forte automédication.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte