54%  Abonné

Publié le 27/01/2012

des patients français ne diraient pas à tout leur médecin, en cas de maladie sensible, par crainte d’atteinte à la vie privée, selon une étude réalisée par New London Consulting pour FairWarning.


Source : Le Généraliste: 2589