Fracture du col du fémur

48 heures pour opérer  Abonné

Publié le 03/06/2011
Opérer au-delà de deux jours après une fracture du col du fémur expose à un risque accru de complications notamment cardiologiques et neurologiques. D’où la nécessité d’une prise en charge rapide et optimisée.

Crédit photo : BURGER/PHANIE

« Encore trop souvent, les personnes souffrant d’une fracture de la hanche passent au second rang et ne sont opérées qu’après les interventions programmées, parfois 48 heures après leur chute avec alors un risque accru de complications, de « grabatisation » », estime le Pr Vincent Piriou (anesthésiste réanimateur, CH Lyon sud), intervenu lors d’une journée dédiée à la fracture du col fémoral, organisée par la SFAR (Société française d’anesthésie et de réanimation).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte