+ 3% pour les remboursements de médecine générale en 2014, malgré une activité en repli

Publié le 26/01/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

2014 aura connu « une croissance très forte des remboursements des produits de santé », selon les termes mêmes de l’Assurance maladie. En effet, les dépenses du régime général ont progressé de 3,1 % l’année dernière, dont 3,6 % pour les remboursements de soins de ville. Des résultats très loin du budget de la Sécurité sociale pour  2014 qui avait fixé un ondam (objectif national de dépenses de l’Assurance maladie) à 2,4 %.

Dans le détail, sur les postes honoraires, ce sont les remboursements de médecine générale qui augmentent le plus : +3,0% (après +2,8% en 2013 et -1,2% en 2012) contre +2,7% pour les autres spécialités et + 0,8% pour les dentistes. Explication de la Cnamts : «La mise en place du forfait médecin traitant dans le courant de l’année 2013, les versements plus importants en 2014 qu’en 2013 au titre de la rémunération sur objectif de santé publique (ROSP) des médecins et la majoration de consultations des personnes âgées expliquent, en grande partie, cette évolution». Car pour le reste, l’activité marque le pas : les remboursements des seules consultations décroissant en effet de -1,3% en 2014.

Dépenses encore plus sages concernant le médicament, dont les remboursements sont à la baisse, pour la troisième année consécutive : -0,6 % en 2014 après -0,1 % en 2013 et -1,6 % en 2012 », alors que « les remboursements dits de rétrocession hospitalière augmentent de près de 70 % ». Explication désormais connue : « cette forte hausse est intégralement liée à l’arrivée de nouveaux médicaments efficaces et onéreux », contre l’hépatite C, « en début d’année 2014, dans le circuit de la rétrocession hospitalière ».


Source : legeneraliste.fr