Handicap

2015, un rendez-vous inaccessible ? Abonné

Publié le 18/10/2013

En théorie, il ne vous reste qu’un peu plus d’un an pour mettre votre cabinet aux normes comme le prévoit la loi. Et le défi est de taille. Nombre de cabinets anciens ne sont pas aux normes et tous les types de handicap doivent être pris en compte. Que se passera-t-il si vous n’êtes pas prêt ? Ce dossier vous donne les clés pour vous adapter. Et, pour la suite, la ministre Marie-Arlette Carlotti annonce une ordonnance « pour compléter la loi de 2005 »...

« Aujourd’hui, en France, le libre choix de son médecin traitant, de son ophtalmologiste, de son gynécologue ou de son dentiste n’existe pas pour les personnes en situation de handicap. » Le dernier baromètre de l’Association des Paralysés de France (APF) est sévère pour les blouses blanches. Les médecins comme la majorité des professions libérales sont loin, en effet, d’être prêts pour l’échéance du 1er janvier 2015. Le constat, posé par le rapport de la sénatrice Anne-Lise Campion, confirmé par le rapport Jacob en juin, puis par le Comité interministériel au handicap (CIH) qui s’est réuni…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte