10  Abonné

Publié le 27/02/2009

Plus de dix ans après un traumatisme crânien ou une fracture du crâne, le risque d’épilepsie est encore multiplié par 1,5 à 2, selon une étude danoise parue dans le Lancet. Le risque est encore plus important lorsque les lésions cérébrales initiales étaient sévères.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte