1 500  Abonné

Publié le 15/10/2010

C’est le nommbre de cas de mort subite enregistré chez les sportifs chaque année.

L’association abiratérone-prednisone devrait devenir le traitement standard du cancer de la prostate métastasique en progression après une ou deux lignes de chimiothérapie. Dans une étude menée sur près de 1200 patients, cette association a montré une diminution de 36% du risque de décès par rapport au groupe placebo-prednisone.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte