Tous les articles, page 4

614 articles

.
12.09.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1914Comment cacher son ignorance ou le prestige des mots…

- « Vous n’entendez point le latin ? dit Sganarelle à Géronte. Bonus, bona, bonum. Deus sanctus. Est ne oratio latinas ?.. Voilà justement ce qui fait que votre fille est muette ! »...Commenter

.
11.09.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1912Les signes extérieurs pour savoir si une femme est vierge

Existe-t-il un signe extérieur de la virginité ? Il en existe même deux, à entendre notre distingué confrère, le Dr Félix Chavernac. Un oculiste avisé reconnaît de loin un cataracté à son...Commenter

07.09.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1913Une intoxication saturnine aiguë due au… tabac à priser

C’est bien de la prise de tabac, de l’inoffensive prise de tabac de nos aïeuls qu’il s’agit. Une Suissesse, nous rapporte le Dr Blondel, prisait, comme dans la chanson, comme plusieurs Suisses....Commenter

histoire
06.09.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1913Équivalences à la turque

On sait que des équivalences ont été admises entre différents diplômes étrangers et celui du baccalauréat. C’est le premier bureau de l’Enseignement supérieur, rue de Grenelle, qui délivre ces...2

histoire
05.09.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1906Le bien et le mal semblent bien héréditaires

Le  « super-intendant de l'assistance aux enfants négligés de l'État de Manitoba » rappelle dans un rapport récent le contraste présenté par deux familles américaines, les familles Edwards et...2

histoire
04.09.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1907Quand on tombe malade, c'est toujours la faute aux médecins !

C’est pour être belles que, sans être nées en Chine ou au Japon, les jeunes filles et même des jeunes gens, qui sont un peu filles sur ce point, chaussent des bottines trop étroites ou, pour avoir...1

histoire
01.09.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1914Sans prostate, est-on moins intelligent ?

Singulier titre, vous exclamez-vous ! attendez qu’on vous l’explique. Dans un très attachant travail, le professeur Legueu s’est posé la question : qu’advient-il des facultés intellectuelles...1

histoire
31.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1897Le squelette qui ouvre la porte du Jardin des Plantes !

Le microbe du fonctionnarisme est plus vivace que jamais et la fringale budgétivore inspire aux candidats-fonctionnaires d'étonnants placets.On s'est fort égayé au Palais-Bourbon de certaine demande...1

histoire
30.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1900L'extraordinaire cas de l'enfant dont les yeux émettent des rayons X

Afley Leonel Brett, de South Braintree (Massassuchets) est le garçon le plus extraordinaire qui existe, dit-on. Il a onze ans et est doté d'une intelligence au-dessus de la moyenne. Il voit avec ses...1

histoire
29.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1910Les effets salutaires de la peur sur une femme souffrant d’une descente de matrice

Dans ses Mélanges de chirurgie, le célèbre lithotomiste lorrain, Nicolas Saucerotte, qui fut, en 1794, chirurgien en chef de l’armée de Sambre-et-Meuse, raconte qu’une grande frayeur produit...Commenter

histoire
28.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1912Un traitement original pour grandir

À la bataille de Ratisbonne, Elzéar Blaze raconte qu’un de ses camarades fut horriblement blessé par un boulet de canon au niveau de la partie charnue sur laquelle on a coutume de s’asseoir. Le...Commenter

histoire
25.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1910Les effets salutaires de la peur sur une femme souffrant d’une descente de matrice

Dans ses Mélanges de chirurgie, le célèbre lithotomiste lorrain, Nicolas Saucerotte, qui fut, en 1794, chirurgien en chef de l’armée de Sambre-et-Meuse, raconte qu’une grande frayeur produit...1

histoire
24.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1910Le téléphone appliqué au diagnostic des maladies du cœur

On sait qu’il existe un stéthoscope électrique qui triple l’intensité des bruits du cœur tels qu’ils sont entendus avec le stéthoscope ordinaire. M. Brows (The Lancet, 7 mai) vient d’...Commenter

histoire
23.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1911De l'état d'âme du médecin réveillé par une urgence

La sonnette de nuit ! Ainsi que le signalait dernièrement une revue anglaise, cet épisode de la pratique médicale fournirait un amusant essai de psychologie : « De l’état d’âme du médecin...Commenter

histoire
22.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1911Une pratique peu hygiénique propre à vous dégoûter des raisins de Corinthe

Les manipulations auxquelles sont soumis les raisins en Orient avant l’expédition sont des plus simples. Après avoir été passées dans des solutions de potasse, les grappes sont simplement séchées au...Commenter

histoire
21.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1910Un traitement très original de la blennorrhée

Un de nos collaborateurs occasionnels, le Dr A. Marcailhou-d’Aymeric fils, vient de relater, dans le Journal des praticiens, l’observation un peu inattendue que voici. « M. X… avait une...Commenter

histoire
18.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1909Comment on se plaignait de la dépopulation au XVIIIe siècle

« Les jeunes gens sont presque tous aujourd’hui énervés dès l’âge de vingt ans. Ils portent les excès du collège dans un monde où ils entrent malheureusement trop tôt, et deux ou trois ans de la...2

histoire
17.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1908Les médecins autrichiens obtiennent une augmentation de leurs honoraires de 50 % !

La chambre médicale de Vienne, dans son assemblée générale du 10 février, a décidé d’élever le tarif des honoraires médicaux dans de grosses proportions : 50 % ! Cette élévation du...Commenter

histoire
16.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1904Et si l'on faisait payer la consultation au patient selon le revenu de celui-ci ?

On lit sous le titre « Bulletin financier » (titre sans doute fort ironique), dans la revue littéraire « L’Occident », le passage suivant relatif aux honoraires médicaux : « Dans l’affaire...Commenter

histoire
15.08.2017

Si « Le Généraliste » était paru en 1901Vaccination anti-diphtérique : « Nous sommes médecins, pas des préposés à la santé publique »

Ce n’est pas sans quelque étonnement, sans nous frotter un peu les yeux, que nous avons tous lu dans les journaux politiques une circulaire de M. le ministre de l’Intérieur adressée, paraît-il,...3

Pages

A découvrir